Sécuriser sa ville et en faire une smart city

Sécuriser ma ville : les erreurs à ne pas commettre pour devenir une Smart City

Sécuriser sa ville est au centre des préoccupations des élus locaux notamment dans le cadre du concept de la ville « intelligente » . Certaines communes ont ouvert la voie et permettent de dresser un premier retour d’expérience. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? Nous vous proposons quelques éléments de réponse en moins de 5 min.

1.   Sécuriser son réseau informatique, le cœur d’une Smart City

La vulnérabilité d’un réseau informatique constitue son maillon le plus faible. Or pour faire face aux coûts d’investissements très élevés, les communes mutualisent souvent leurs dépenses et passent au second plan la nécessité de sécuriser leur infrastructure. Ainsi, les problèmes de sécurité ont souvent pour origine les dispositifs des communes modestes. Celles-ci sont souvent confrontées à la difficulté de sécuriser leurs matériels, leurs centres de collecte vidéo et leurs serveurs.

Faites preuve de prudence ! En effet, il est primordial de bien réfléchir en amont.

Également, il est déterminant de réunir toutes les parties prenantes pour bénéficier d’une vision d’ensemble cohérente et sécuriser le projet.

Enfin, et ce n’est pas le plus facile, ne cédez pas à la pression des administrés et des politiques qui veulent souvent aller vite.

 

2.   Bien choisir son équipement pour sécuriser sa ville

Équipement vidéo

Il est courant d’entendre qu’un agent derrière ses écrans abat plus de travail que 10 collègues sur le terrain. Par conséquent, on peut penser que les systèmes de vidéosurveillance vont continuer à se déployer dans les prochaines années. En effet, les caméras vous permettent de sécuriser les citoyens tout en gagnant en réactivité.

Le système que vous allez installer doit donc être performant, mais aussi fiable. Vous profiterez alors d’une longévité sur le long terme.

Au-delà de la qualité apparente du matériel, vérifiez les garanties, les services de maintenance offerts par le prestataire et sa stabilité financière.

Méfiez-vous des offres trop alléchantes qui cachent en général un problème de qualité du matériel ou une fragilité financière du fournisseur !

La sécurité de son installation vidéo et la vérification de sa conformité avec les normes techniques en vigueur n’est pas à négliger.

Assurez-vous enfin de la possibilité de réaliser des interfaçages avec des dispositifs tiers (transmetteurs d’alarme, système de localisation, etc.)

Équipements de communication

Ces dispositifs permettent d’organiser le travail et de sécuriser les agents municipaux sur le terrain. Le choix des élus locaux se porte le plus souvent sur des radios professionnelles de type PMR ou radio LTE.

  • Le matériel PMR numérique de type dPMR offre l’avantage de communications fiables et cryptées (sécuriser les communications n’est donc pas utile).
  • La radio LTE est une solution très innovante pour des communications numériques. Cette dernière offre de nombreuses fonctionnalités (couverture illimitée, appels prioritaires, système de localisation, etc.) et une sécurisation avancée. En outre, la solution radio lte bénéficie d’un réseau sécurisé fermé >>.

Pour les équipements de radiocommunication analogique, assurez-vous du niveau de sécurité de vos communications au besoin. Vérifiez alors l’installation d’un système de cryptage dans le poste ou bien qu’il est disponible en option.

Dispositif de localisation

Localisez vos équipes sur le terrain ! De cette manière vous gérez au mieux les ressources et assurez leur protection.

Pour ce faire, de nombreux systèmes de localisation existent sur le marché pour sécuriser vos équipes >>.

Parmi eux on peut citer les dispositifs PTI de type application mobile ou boitier DATI >>. Cependant, il peut être pertinent de disposer d’un dispositif intégré nativement au matériel de communication. C’est le cas de certaines radios LTE. Pour ce type de matériel, il est important que toutes les informations relatives à l’enregistrement des communications soient bien sécurisées.

De plus, n’oubliez pas que les données archivées doivent l’être dans le respect des règles relatives à la RGPD.

 

Sécurité et fiabilité des réseaux informatiques, performance et adaptabilité des équipements sont donc les éléments indispensables pour s’engager sur la voie de la Smart City!

 

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *