dépanneur-remorqueur

Dépanneur-remorqueur : un métier souvent méconnu mais tellement essentiel !

Les véhicules sont aujourd’hui de plus en plus fiables, malheureusement ils n’échappent pas à une panne imprévue !

Ainsi, quoi de plus angoissant que de rester sur le bord de la route en panne en pleine nuit. Pourtant, quoi de plus rassurant que d’apercevoir au loin le dépanneur-remorqueur avec son véhicule tous feux allumés !

Le secteur de l’automobile propose de nombreux métiers qui peuvent parfois être méconnus ou mal connus. C’est le cas du métier de dépanneur-remorqueur ! Cet article fait le focus sur ce métier de passionné. (Re)découvrez les formations et les qualités indispensables pour être dépanneur-remorqueur. Et appréhendez les principaux enjeux d’une profession à toute allure !

 

Le dépanneur-remorqueur : votre ange gardien !

Le dépanneur-remorqueur est souvent un passionné, un as de la mécanique et un expert du joint de culasse. Il intervient sur les routes et autoroutes pour répondre à l’appel d’un conducteur accidenté ou en panne. Véritable homme de la situation, ce professionnel peut intervenir à tout moment et par tous les temps, de jour comme de nuit.

Le dépanneur-remorqueur fait preuve de nombreuses compétences. Ainsi il établit un premier diagnostic rapide de la panne afin de réparer ou remorquer le véhicule. Il doit également assurer la sécurité de l’intervention et enfin gérer les émotions des conducteurs en difficultés.

Comment devenir dépanneur-remorqueur ?

Devenir dépanneur-remorqueur nécessite l’obtention de diplômes et de qualités humaines remarquables.

1° – Les diplômes nécessaires

Pour exercer le métier de dépanneur remorqueur, plusieurs cursus sont envisageables :

  • La passion, celle qui vous permettra d’apprendre « sur le tas » chez un employeur qui saura vous former et vous donner votre chance !
  • Le CQP ou Certificat de qualification professionnel. Choisissez la spécialisation dépanneur-remorqueur véhicules légers.
  • Le CAP « Maintenance des véhicules automobiles », option véhicules particuliers. C’est une certification intermédiaire (Bac Pro 3 ans).
  • Le bac professionnel « Maintenance des véhicules automobiles », option voitures particulières ou véhicules industriels (3 ans).

2°- Les qualités requises

  • Autonomie et rigueur

intervention-remorquage-nocturneLe dépanneur-remorqueur travaille le plus souvent seul mais malgré tout il reste en relais par liaison radio avec ses équipes (dispatcher, régulateur etc …) . Il peut être d’astreinte la nuit, le week-end et les jours fériés. Il doit savoir faire preuve de rigueur et être doté de bonnes capacités d’adaptation pour assurer notamment des horaires décalés.

  • Maitrise des techniques de réparation

Le dépanneur-remorqueur doit maitriser parfaitement les techniques de réparation. Il doit avoir des connaissances techniques : électronique, électrique, informatique embarqué, pneumatique, hydraulique, levage… Par conséquent, il est indispensable qu’il soit formé aux nouvelles technologies. L’utilisation de matériels modernes lui permet d’assurer pleinement ses missions de dépannage.

  • Esprit de sauveteur et gestion du stress

Le dépanneur-remorqueur porte secours aux conducteurs en détresse. Il est au contact d’une clientèle momentanément en difficulté et se trouvant parfois dans une situation de stress important. Il doit donc faire preuve de sang-froid et chercher à rassurer. En effet, en cas d’intervention suite à un accident grave, collision ou sortie de route par exemple, le professionnel peut nécessiter l’intervention des équipes médicales d’urgence. Elles assureront la prise en charge des victimes blessées et parfois en état de choc. Le dépanneur-remorqueur pourra de son côté se concentrer ensuite sur sa mission. Sans oublier, qu’il devra enlever rapidement le ou les véhicules pouvant causer en cascade des suraccidents.

Des formations sur la Prévention Sécurité Routière et Secourisme Routier lui sont accessibles. Elles lui permettent d’apprendre les bons gestes et d’adopter la bonne attitude auprès des usagers de la route.

 

La sécurité : un enjeu majeur pour un dépanneur-remorqueur

Avant tout, le dépanneur remorqueur peut intervenir dans des environnements difficiles parfois hostiles voire dangereux.

De ce fait, la sécurité est un enjeu majeur pour le dépanneur-remorqueur comme pour les victimes d’accidents ou les usagers de la route en général. Il est exposé à un niveau de risque considérable lors de son intervention. En conséquence, au milieu de la circulation les impératifs et les règles de sécurité sont extrêmement stricts. Pour assurer sa protection, et celle des autres individus sur place, le dépanneur-remorqueur doit prévoir des équipements bien précis.

Parmi ces équipements, vous trouvez par exemple :

Notez que tous ces moyens de sécurité doivent être déployés rapidement et facilement. Il en va du bon déroulement des missions de dépannage-remorquage dans la plus grande sérénité !

 

La rapidité d’intervention, un gage de performance et de sécurité

1°- La prise en charge des véhicules

Le dépanneur-remorqueur travaille fréquemment en liaison avec les assistances. Ces dernières sont très impliquées dans les situations d’accidents, de crevaisons, de pannes de véhicule ou de problèmes moteur, etc. Ce sont en effet les assurances que les usagers de la route contactent en premier pour obtenir une assistance. Suivant le contrat d’assurance auto souscrit (tiers, tours risques, dépannage 0 km…), l’assuré peut bénéficier d’un dépannage/remorquage du véhicule immobilisé.

Dans un second temps, l’assurance contacte directement la société de dépannage-remorquage. Ainsi, le temps que chacun des intermédiaires rassemblent les informations utiles à la prise en charge, le délai d’intervention peut facilement atteindre 45 minutes ! Avec pour conséquence, la sécurité des propriétaires des véhicules immobilisés, des autres automobilistes ou des passants parfois mise à rude épreuve !

assistance-depannage-remorquage-vehicule

C’est pourquoi, il est essentiel que le dépanneur-remorqueur puisse intervenir rapidement. Une fois sur le lieu de l’accident, il prendra en charge le véhicule.

Afin de respecter ses engagements et préserver la sécurité de tous, il devra évaluer rapidement les réparations nécessaires. Si les conditions environnantes et de circulation le permettent, le dépanneur-remorqueur pourra effectuer les réparations légères directement sur place (changement de roue, recharge de batterie, etc.).

Dans le cas contraire, il remorquera le véhicule vers son garage ou le garage le plus proche.

 

 

2°- Un travail d’équipe

A ce stade, vous comprenez que le métier exige une réactivité hors norme ! Il en va de la mise en sûreté des personnes mais aussi de l’optimisation des déplacements. Une bonne logistique dans la prise en charge des véhicules immobilisés a un impact direct sur les distances parcourues et les charges de fonctionnement (temps d’intervention des chauffeurs, consommation de carburant, usure des véhicules, etc.).

regulateur-geolocalisation-flotteD’autre part, le dépannage-remorquage est un travail d’équipe constant ! En effet, une coordination minutieuse entre tous les intervenants est indispensable. Dépanneurs (techniciens chauffeurs, chefs de poste, régulateurs…), remorqueurs et garagistes doivent échanger sur la position des véhicules à dépanner, l’état des véhicules et des personnes, la situation du trafic, etc. Le dépanneur peut également être en contact avec d’autres professionnels : personnels de secours, DIR, pompiers, police, etc.

Aussi, le dépannage implique de prendre en considération divers paramètres : les planning des chauffeurs et techniciens ou encore les horaires d’ouverture des garages par exemple.

Au-delà des qualités humaines citées plus haut, vous comprenez désormais que des moyens de communication adéquats sont indispensables (coordination, réactivité, sécurité…).

 

3° Quels moyens de communication privilégier pour le dépannage ?

Parmi les moyens de communication adaptés au métier du dépannage, vous avez le système de radiocommunication LTE (4G) / 3G.

Il s’agit d’une solution de communication innovante et sécurisée dédiée aux professionnels. Elle convient parfaitement aux besoins d’itinérance et de rapidité d’échange du dépanneur-remorqueur. En effet, la radio LTE utilise des terminaux fonctionnant comme des talkies-walkies professionnels. Vous appuyez sur le PTT pour parler.

La particularité de ce système est d’utiliser les réseaux privés LTE (4G) et 3G de plusieurs grands opérateurs. Sa SIM multi-opérateurs procure une couverture quasiment illimitée à ses utilisateurs.

D’autre part, les dépanneurs-remorqueurs qui ont adopté la Radio LTE apprécient entre autres la mise en relation immédiate et les appels de groupe ou individuels simultanés pour échanger avec les véhicules en intervention par exemple.
De plus, les terminaux LTE vous donnent accès à de nombreuses fonctionnalités avec une simplicité d’utilisation, notamment une fonction PTI (Protection Travailleur Isolé) pour signaler une détresse. Pour plus de précisions sur cette solution de communication Radio LTE, découvrez le témoignage de l’association Fier d’être Dépanneur >>.

 

Dépanneur-remorqueur : un métier bien encadré (et entouré)

En définitive, l’évolution de l’environnement social, juridique, technologique et sanitaire impose aux entreprises de dépannage-remorquage d’être constamment au « top ».

Pour un accompagnement sur la plan social, fiscal ou économique, la profession de dépanneur peut solliciter le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA) ou consulter les informations disponibles sur son site Web.

D’autre part, le dépanneur-remorqueur peut également s’appuyer sur les nouvelles technologies pour maximiser la performance de son organisation. En effet, les dernières innovations en matière de sécurité et de communication peuvent contribuer à améliorer l’organisation des interventions. La mise en place d’équipements de communication innovants, sécurisés et intuitifs, à l’exemple du nouveau dispositif Radio LTE >>, permet de rester concentré sur les missions et d’optimiser les déplacements.

 

Récemment, la délégation de la sécurité routière du ministère de l’Intérieur a validé une nouvelle façon de prendre en charge les véhicules et personnes aux bords des route avec le principe du « Corridor de sécurité« . Il s’agit d’une barrière virtuelle sur le bord des routes, voies rapides et autoroutes que les conducteurs doivent respecter. Le corridor de sécurité permet désormais aux professionnels travaillant sur les routes de disposer d’un espace dédié à leurs interventions.

Pour aller plus loin sur la profession de dépanneur-remorqueur, un tissu associatif performant et solidaire vous donnera des conseils intéressants !

  • L’Association Fier d’être Dépanneur. Elle œuvre, depuis sa création, à la sécurité des personnels lors des interventions.
  • L’Association des Dépanneurs Automobile de France, ADAF. Elle milite pour la reconnaissance du métier de dépanneur-remorqueur. Cette association organise notamment chaque année le salon international du dépannage.

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *