ppms securite scolaire et alerte

Mission PPMS… priorité à la sécurité scolaire !

En charge de la prévention des risques majeurs, la police municipale est un acteur clef pour la mise en application du PPMS. Alors que cette mission de service public nécessite un protocole rigoureux, des équipements restent indispensables à la coordination des intervenants. Voyons lesquels !

 

1/ Après le Plan Vigipirate, une sécurité scolaire toujours plus renforcée avec le PPMS  !

Comme vous le savez, les graves attentats ou encore la pandémie liée à la Covid-19 conduisent le gouvernement à renforcer les procédures de gestion des risques majeurs. Le ministère de l’éducation Nationale et le ministère de l’Intérieur ont mis en place des mesures spécifiques en ce sens.

Le Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) est l’une des mesures qui contribue à atteindre cet objectif. Obligatoire et propre à chaque établissement, le PPMS définit les règles pour la sécurité des élèves et du personnel en cas de risques (risques naturels, risques industriels, ou encore intrusion ou attentat).

Conformément au B.O. ppms attentat-intrusion de l’éducation nationale n°15 du 13-04-2017 >>, le directeur d’établissement peut solliciter l’aide de la commune pour mettre en place le PPMS. Ce partenariat police école comporte un important dispositif.

 

2/ Êtes-vous bien organisé pour garantir la sécurité en milieu scolaire ?

Tout d’abord, notons que des connaissances des contraintes de l’établissement et de son environnement aident à l’élaboration du PPMS. Dans le cas de la police municipale, les interventions sur le plan communal de sauvegarde (PCS) et le dossier départemental des risques majeurs (DDRM) sont un véritable atout. Elles fournissent des connaissances très utiles pour définir un PPMS adapté aux spécificités de l’établissement.

La protection des personnes dans les établissements scolaire passe par plusieurs points essentiels repris ci-après.

  • Sensibilisez et formez au PPMS

La collectivité territoriale est fortement impliquée dans les démarches de prévention en milieu scolaire. Les acteurs de la commune interviennent notamment en organisant des forums de prévention sur les conduites addictives (stupéfiants, alcool, tabac).

Dans le cadre du Plan Particulier de Mise en Sûreté, le policier municipal peut avoir un rôle éducatif. Son expérience dans la prévention auprès des jeunes, à l’exemple des actions d’éducation à la sécurité routière, est mise à profit pour inculquer ou rappeler les règles de sécurité dans l’établissement.

D’une part, en tant que policier, il s’agit de sensibiliser les élèves et le corps enseignant, voire les parents d’élèves, à l’intérêt du dispositif PPMS. C’est un travail de prise de conscience des risques et des actions et gestes à adopter. En cas de risques majeurs de type attentat-intrusion, tout l’établissement doit connaitre la procédure pour se protéger.

D’autre part, cette prévention conforte les chefs d’établissements et leurs groupes de travail dans le déploiement des PPMS. Ainsi, ils peuvent s’appuyer sur l’expérience de la police municipale. Cette dernière apporte notamment son savoir-faire dans la définition du plan logistique PPMS ou encore lors des exercices d’évacuation. En effet, le policier municipal est en mesure de vérifier l’efficacité du plan. Il contrôle par exemple les zones de confinement et les zones d’évacuation définies.

Finalement, lors de l’actualisation annuelle du PPMS, l’intervention de la police municipale est un vrai gage d’efficacité du protocole.

  • Sécurisez les « points écoles »

Vous l’avez compris, le rôle du maire est très important dans la mise en place des PPMS des écoles de sa commune. Pourtant il ne se limite pas aux procédures appliquées dans l’établissement scolaire.

En effet, la mission de sécurité de ses agents de police s’effectue dès les abords de l’établissement. Ce que l’on nomme la « sécurité aux points écoles » permet de détecter l’intrusion d’individus malintentionnés. Cependant, cette mission nécessite d’être bien organisé, comme nous le décrivons plus loin dans cet article.

Bien entendu, ces mesures de surveillance des abords immédiats des établissements sont mises en place avec les responsables scolaires et les correspondants « sécurité-école » des forces de l’ordre.

  • Intervenez en binôme

La surveillance de la police est à réaliser sur une grande plage horaire correspondante aux entrées et aux sorties des élèves. Les communes les plus petites ont besoin de mobiliser un nombre d’agents important. Ainsi, cette surveillance implique une organisation des policiers. Un véritable travail d’équipe est mis en route !

Les agents sont sur le terrain dès 7h30 le matin et parfois après 17h30 en soirée, sans oublier la pause du déjeuner. Aussi, afin d’effectuer rigoureusement ces contrôles à l’abord des établissements, une intervention en binôme garantit une vigilance accrue.

En effet, cette mission implique d’une part, une surveillance des individus à l’entrée des bâtiments scolaires et d’autre part des véhicules sur les zones de stationnement. Dans ces conditions, plusieurs agents sur place doivent être en mesure d’intervenir en cas de mouvements suspects voire d’agressions armées (de nature PPMS ou non). Par conséquent, un lien permanent avec le coéquipier est indispensable !

 

3/ Avez-vous les bons équipements pour alerter et mettre en sécurité ?

Comme le rappelle le Bulletin officiel de l’Éducation nationale, l’équipement de communication fait partie du matériel d’urgence indispensable dans le cadre du PPMS. D’une part, il permet notamment à ses utilisateurs d’échanger instantanément sur la conduite à tenir pour la mise en sécurité des élèves. D’autre part, il contribue au déclenchement de l’alerte dans les meilleurs délais.

  • Le déclenchement de l’alerte PPMS

De nombreux établissements utilisent déjà des dispositifs de déclenchement d’alertes PPMS. Certains sont notamment équipés pour déclencher une alerte manuelle depuis un boitier sans fil fixé dans les bâtiments (salle, réfectoire, …) ou dans la cour. Cependant, pour donner l’alerte en toute mobilité, un portatif radio professionnel de type « talkie-walkie » offre une plus grande réactivité et permet de communiquer.

  • Le terminal radio portable, un équipement adapté au PPMS !

Un terminal radio constitue un moyen de communication très fiable. Grace à ce matériel, les intervenants internes et externes sont en mesure d’assurer la sécurité des enfants et du personnel. En effet, un portatif de radiocommunication professionnel, toujours à portée de mains, vous permet d’être en lien constant. De plus, grâce au bouton PTT (push-to-talk), la mise en relation est très facile et surtout immédiate ! Vous pouvez alors donner des consignes dans des délais très courts. Cette fonction est importante pour indiquer le comportement à tenir dans une situation d’urgence où le temps compte ! Dans le cas d’une personne gravement malade ou blessée, ou dans le cas plus rare d’une agression ou d’une prise d’otage, de l’extérieur vous gardez le lien avec l’établissement et suivez l’évolution de la situation.

De plus, l’avantage indéniable d’une radio professionnelle est son bouton d’urgence. Il s’agit d’un bouton dédié de l’appareil, souvent repérable à sa couleur vive rouge ou orange. Ce bouton d’alarme est exclusivement destiné à déclencher une alerte en cas de détresse.

  • Quel terminal radio choisir ?

Afin de bien choisir votre équipement de communication et d’alerte conforme au PPMS, suivez les préconisations suivantes :

  • Choisissez une radio professionnelle robuste et dotée d’une bonne qualité audio.
  • Testez le bouton d’urgence (rouge ou orange) en envoyant une alerte à un surveillant par exemple.
  • Vérifiez la présence de l’appel de groupe. Ainsi vous pourrez alerter simultanément des référents sur plusieurs sites (salle de cours, réfectoire, gymnase…). Vous pourrez également joindre les autorités compétentes (mairie, gendarmerie, SDIS…).
  • Choisissez un équipement disposant de la fonction appel prioritaire. Vous pourrez joindre vos interlocuteurs dans et en dehors de l’établissement scolaire pour communiquer en cas d’urgence. Votre appel prioritaire interrompra les communications déjà en cours.

 

 

Pour conclure, privilégiez des solutions PPMS permettant à la fois de communiquer et d’alerter. Nous vous conseillons notamment des Packs d’alerte et de sécurité spécifiques écoles >>. Ils sont faciles d’utilisation et adaptés aux besoins des établissements scolaires. En prime, ils sont paramétrables sur des dispositifs sonores ou lumineux. Vous pouvez également vous orienter vers un terminal radio LTE. Ce dernier offre une interconnexion « intelligente » avec les systèmes de communication déjà en place.

En définitive, la gestion d’un Plan Particulier de Mise en Sûreté demande un niveau de vigilance accru. La commune joue un rôle important. Mais c’est sans oublier que tous les acteurs nationaux du plan particulier apportent leur soutien à la collectivité territoriale. On peut citer notamment les services d’ordre (police, gendarmerie, correspondants « sécurité-école »…).

Ce n’est qu’une communication efficace entre ces intervenants, au besoin formés aux nouvelles technologies >>, qui reste la clé d’un PPMS sans failles !

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *